Grossesse-mamillon

La grossesse

La grossesse, un mot, une façon de vivre… une peur pour certaines personnes ou un plaisir, une joie pour d’autres. Tout le monde peut vivre une grossesse sous différentes facettes.


Au début ça peut être des nausées et des vomissements, nous ne nous sentons pas très bien. Nous avons l’impression d’avoir une gastro gratuite. Nous essayons plein de choses et pas trop d’effets, mais d’autres femmes nous disent : « ne t’inquiètes pas au bout de 3 mois ça s’arrête » mais en attendant quand tu sors du lit ou tu te brosses les dents ou autres ben c’est direction les toilettes (ou parfois tu n’as pas le temps d’y arriver). Vous avez compris je fais partie de ces femmes enceintes qui ont eu ces problèmes les premiers mois.


Puis olala les odeurs !!! Tu peux avoir des envies de sniffer des heures et des heures un truc ou une chose tu ne sais pas pourquoi. Puis tu as aussi le mauvais côté où tu ne peux plus supporter ta crème hydratante ou d’être dans un endroit où il y a beaucoup de monde parce que « oh misère » certaines personnes puent et tu le sens encore plus 🙁


Tout le monde veut toucher ton ventre mais mince c’est ton corps à moitié (par rapport au petit être que tu as dans le bidou) puis en plus tu es obligée de montrer ton entrejambe à ton gygy, ta sage femme et même les étudiants en tout genre … Ton corps ne t’appartient déjà plus trop alors bon… on va dire que tu ne supportes plus grand chose après.


Il y a des propos qui t’énervent largement style « bon alors tu as pris combien de kg ? » ou « vous allez bientôt accoucher ou attendez des jumeaux » … euh tu penses à dire je vous E****** !!! Mais il faut se retenir.


D’autres maux sont présents … nos chères hémorroïdes, nos chers aigreurs d’estomac… ah j’oubliais le pipi toutes les 5 minutes (il ne vaut mieux pas partir quelques parts où tu as une centaine de km à faire ou sinon avoir beaucoup d’aires de repos sur la route).


Bref la grossesse c’est fantastique et puis il n’y a pas à dire mais qu’est-ce qu’on se plaint quand nous sommes enceintes (pauvres conjoints qui supportent tout ça).

Mam’illon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.